Le Compte Personnel d’Activité (CPA) : comment ça marche ?

Le Compte Personnel d’Activité (CPA) fait partie des dispositifs de la loi travail. Son objectif est de faciliter aux actifs la construction et le développement de leur parcours professionnel.

Il concerne les salariés du secteur privé, les fonctionnaires, les indépendants et les demandeurs d’emploi.

Les salariés du secteur privé et les demandeurs d’emploi pourront en bénéficier le 1er janvier 2017, les indépendants le 1er janvier 2018.
Les fonctionnaires verront ce droit ouvert après concertation avec leurs syndicats.

Quels que soient les changements d’emploi ou de statut, le CPA suit la personne tout au long de sa vie active.

Le CPA et la formation professionnelle (CPF)

  • Toute personne jeune sans qualification aura le droit de bénéficier d’un capital formation inscrit sur son CPA, lui permettant se former gratuitement.
  • Des droits à la formation majorés pour les personnes non qualifiées. Ils seront portés de 24 à 48 heures par an dans la limite du plafond porté de 150 à 400 heures. Ce système permettra d’accéder à une formation qualifiante tous les 10 ans.

Le CPA contiendra également le Compte d’Engagement Citoyen qui recensera toutes les activités bénévoles ou volontaires, permettant ainsi de faciliter la reconnaissance des compétences acquises lors de ces activités.
Ce compte spécifique sera également accessible aux retraités et aux jeunes n’ayant pas encore rejoint le marché du travail.

Le CPA permettra de financer les bilans de compétence et l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Ce dispositif contient aussi le Compte Pénibilité.

Pour vous inscrire, vous pouvez aller sur le site www.moncompteactivite.gouv.fr

Maryse Cadei-Greichgauer

Laisser un commentaire