Le récit d’expériences ou un ingénieux outil d’évaluation et transfert des compétences

Connaissez-vous l’outil de certification d’une action de formation appelé le « récit d’expériences » ?

Il s’agit à la fin d’une formation certifiante ou diplômante pour des publics de professionnels de demander aux apprenants pour valider leur titre ou diplôme de réaliser un travail écrit, qui analyse et synthétise les mises en application réalisées sur le poste de travail après les actions de formation. La remise de cet écrit peut ensuite être suivi par un passage devant un jury pour échanger sur les éléments intégrés dans le récit d’expériences.

C’est selon moi l’un des meilleurs moyens de finaliser une formation certifiante et diplômante, car il permet à un apprenant :

  • de se remémorer les connaissances acquises lors de la formation
  • de les synthétiser et de les mettre en perspective par rapport à sa pratique professionnelle
  • de repenser les outils et techniques enseignées et de les tester sur le terrain
  • de transférer des connaissances en compétences professionnelles
  • d’évaluer à froid l’action de formation et ses apports sur le poste de travail
  • d’identifier éventuellement des besoins d’approfondissement et/ou d’amélioration de l’apprentissage

C’est donc largement plus qu’un simple outil d’évaluation, il contribue à la bonne appropriation des connaissances et des compétences. Il fait partie intégrante de la formation et permet bien souvent de donner du sens au parcours complet de la formation et à la certification.

J’anime demain une session pour former des stagiaires, qui ont suivi un cycle formation longue durée de plus de 120 heures avec 6 modules techniques, à la réalisation de ce récit d’expériences.

Cette journée va leur permettre de travailler ensemble sur :

  • Les acquis de la formation
  • Les occasions où ils ont pu utiliser ces nouvelles connaissances dans leur pratique professionnelle
  • La mise en valeur des expériences vécues
  • La conception du plan du récit d’expériences
  • La préparation de la rédaction des expériences
  • La compréhension des attentes du jury

Ces animations sont toujours pour moi de grands moments d’échanges et de partages entre apprenants et formateur, même si ce n’est pas moi, qui les ai formés sur les autres modules. Je ressens au fur et à mesure de la journée qu’ils identifient pleinement le chemin parcouru entre l’avant et l’après formation, qu’ils intègrent intrinsèquement que la formation a changé et amélioré leurs pratiques et qu’ils veulent encore aller plus loin dans la recherche de progression.

En synthèse, je dirai que le récit d’expérience est selon moi :

  • Un excellent outil d’évaluation de compétences acquises
  • Un dispositif de transfert des connaissances en compétences
  • Un outil d’appétence à la formation et à ses bienfaits
  • Un moyen de certifier une action de formation

Qu’attendons-nous donc pour développer ce type de dispositif dans les cycles certifiants (digitaux ou présentiels) ? Quel dommage de gâcher d’aussi belles perspectives pédagogiques 😉

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.